Famille & Bien-être

Rollators, déambulateurs : quand la mobilité est à portée de main

Avec les progrès de la science, l’espérance de vie est aujourd’hui de 78.4 ans pour les hommes et de 84.8 ans pour les femmes. Et ce n’est qu’une estimation. Et pour cause, d’après l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Études Économiques) l’espérance de vie pourrait atteindre les 86 ans pour les hommes et les 91.1 ans pour les femmes d’ici 2060. La population comptera alors près de 24 millions de personnes de plus de 60 ans ! Mais voilà, si l’on vit de plus en plus longtemps, de plus en plus de personnes vieillissent aussi dans des conditions d’autonomie réduites. Passé les 80 ans (âge moyen de la perte d’autonomie), les troubles de la mobilité ne permettent pas d’être autonome à 100% et le risque de chute augmente. Chaque année, on dénombre d’ores et déjà près de 400 000 chutes ! Les chutes sont la première cause de décès accidentel et sont responsables d’un cas sur 12 de fractures comme celle du col du fémur. Véritable fléau, il est possible de s’en prémunir grâce au rollator, au déambulateur. Gros plan sur un accessoire vital qui permet de marcher en toute autonomie, de se déplacer de manière sécurisée

Le roller, le déambulateur

Les personnes qui rencontrent des difficultés à marcher souhaitent pouvoir conserver leur indépendance, mais aussi et surtout, se prémunir d’une chute aux conséquences plus ou moins graves. Fort heureusement, il existe une gamme complète d’aide à la marche : les rollators avec ou sans panier, les déambulateurs pliants, de course ou encore avec des roues, mais aussi, des cadres de marche. Autant d’articles d’aide à la mobilité simples d’utilisation qui facilitent le quotidien de nombreuses personnes. À domicile, en extérieur ou encore dans une maison d’accueil médicale, la mobilité tranquillisée, en toute autonomie est du domaine du possible. Face à la multitude de rollators et de déambulateurs existants, gros plan sur les produits qui conviennent le mieux en extérieur, en intérieur. 

Pour un usage « extérieur »

Les rollators – appelés également déambulateur d’extérieur – peuvent disposer de 3 ou de 4 roues. Spécialement conçus pour un usage extérieur, ils s’adaptent pour pouvoir franchir les trottoirs, se balader en forêt ou encore se déplacer sur une surface non plane. Petit plus et non des moindres, le fait que les roues arrière soient dotées de freins. Les roues des rollators sont facilement manœuvrables : elles pivotent ou sont directionnelles. Les modèles proposent également des accessoires comme un panier fixe ou amovible, mais aussi une assise pour pouvoir s’y reposer au besoin. Pour plus de praticité, certains modèles se plient. Idéal pour entrer facilement dans le coffre d’une voiture et être rangé dans un placard ou dans l’entrée en arrivant chez soi. 

Pour un usage « intérieur »

S’il existe des cadres de marche, ces derniers demandent de fournir un effort pour être déplacés. Ces derniers sont à préconiser si la personne a encore de la force dans ses bras. Dans le cas contraire, mieux vaut opter pour un déambulateur d’intérieur. Ce dernier doté de roues fixes à l’avant et d’embouts antidérapants à l’arrière assure la mobilité à l’intérieur de l’habitation. Alors que le déambulateur pivote grâce aux roues, ce dernier reste stable et grâce aux embouts, l’utilisateur se sent en sécurité. En parallèle, les modèles sont plus compacts pour pouvoir passer dans les couloirs et franchir facilement les portes. Il peut être utilisé occasionnellement en extérieur, pour se rendre à la boîte aux lettres ou se promener dans les allées du jardin. Léger, facilement manœuvrable, il peut être équipé d’accessoires – plateau, panier, siège, poignées ergonomiques notamment – dépendamment des envies, des usages de chacun. 

En conclusion, qu’il s’agisse d’un déambulateur, d’un rollator, ce dernier est indispensable pour éviter les chutes, assurer un bon équilibre. Certains déambulateurs ou rollators présentent un autre atout. En effet, la prise en charge de la part de la Sécurité Sociale du matériel médical pour le maintien à domicile est total ou partiel. Idéal pour préserver son pouvoir d’achat tout en restant autonome. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *