Web & Technologie

Le freelance, symbole moderne de la transformation du marché du travail

Sur le marché du travail comme ailleurs, le changement n’attend pas. Il semble en effet lointain, ce temps où chacun aspirait à faire une longue carrière dans une belle entreprise, si possible au sein de la même toute la vie. Désormais, avec l’arrivée en masse de la génération dite « Y » sur le marché de l’emploi, les codes de l’ancien monde s’érodent de plus en plus. Beaucoup de jeunes diplômés, frustrés et à l’étroit dans des superstructures hiérarchisées aux normes d’une autre époque, cherchent un autre chemin. En quête d’un travail qui ait du sens et de liberté, ils n’hésitent plus à se lancer en freelance.

Le freelance répond à un besoin ponctuel et passager des entreprises

De fait, dans de nombreux domaines, les entreprises ont besoin de solliciter des compétences pointues sur un lapse de temps court, sur un mode flexible. Voilà pourquoi il y a par exemple beaucoup de freelances en informatiques disponibles sur le marché, qui n’attendent que de recevoir des propositions de missions. Cette compétence informatique est en effet très recherchée, et coûte souvent trop cher à internaliser pour les entreprises. Ainsi, s’installer à son compte peut se révéler intéressant, avec tous les avantages que cela comporte, tels que la liberté d’horaires, de calendrier et de lieu de travail notamment.

Une démarche rendue facile par l’administration

Aujourd’hui, beaucoup de freelances peuvent se lancer grâce aux facilités mises en place par l’administration française. En effet, le statut de la micro-entreprise permet de fonder son entité en quelques clics, en un temps record. Avec des procédures administratives et fiscales simplifiées, la micro-entreprise constitue en effet une forme juridique très souple, qui permet d’éviter les écueils qui trop souvent découragent les candidats à la création d’entreprise. Au final, se constituer en auto-entrepreneur n’a jamais été aussi simple, ce qui permet à ces dizaines de milliers de freelances d’exercer en France. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *