Chirurgien faisant une opération
Autres sujets

En savoir plus sur le métier de chirurgien orthopédique

Le chirurgien orthopédique déploie ses compétences opératoires pour le champ spécifique de l’appareil locomoteur. Ainsi, son expertise s’attache aux muscles, aux ligaments, aux tendons, aux os, aux cartilages, aux articulations et aux nerfs. Il intervient sur les problématiques musculo-squelettiques que cela soit en prévention ou en soin d’une maladie ou d’un traumatisme. On peut lui confier par exemple les entorses, les hernies discales, les prothèses de la hanche ou encore les scolioses.

Exercer la chirurgie

Dans le bloc opératoire, le chirurgien procède manuellement à des interventions sur le corps humain pour réparer les blessures ou les pathologies préalablement diagnostiquées. Pour cela, il traite le ou les organes touchés à l’aide d’instruments variés mais spécifiques : scalpels, ciseaux, pinces, etc. Il peut effectuer des ablations, des remplacements ou des réparations dans le but unique de restaurer le bon fonctionnement locomoteur du corps. Le chirurgien n’opère pas seul. En salle d’opération, autour d’un champ stérile, il collabore avec une équipe pluridisciplinaire aux compétences complémentaires : médecin anesthésiste, infirmier instrumentiste, interne par exemple. Le chirurgien peut être généraliste ou spécialisé. C’est le cas du chirurgien orthopédiste.

Le champ de l’orthopédie

Cette spécialisation médicale s’intéresse exclusivement au fonctionnement locomoteur du corps humain, à savoir : les membres supérieurs, inférieurs et la colonne vertébrale. L’orthopédie soulage et soigne les problématiques osseuses, articulaires, tendineuses et nerveuses. Chacun peut donc être concerné par cette branche médicale à tous les âges de la vie : les enfants au cours de leur croissance, les personnes ayant chutées ou victimes d’un accident, les personnes âgées, les sportifs, etc.

Recourir à la chirurgie orthopédique

Les problématiques orthopédiques handicapent le quotidien des patients de façon bénigne à sévère. Le chirurgien orthopédique a donc un rôle central pour rendre au patient tout ou partie de son confort de vie. Pratiquer des interventions chirurgicales de type orthopédiques nécessite un cursus préalable d’études de dix à douze années. Cette spécialisation requiert de maîtriser parfaitement la théorie, les gestes chirurgicaux et la relation au patient. Les patients sont généralement orientés vers le chirurgien orthopédiste à la suite d’une consultation avec leur médecin traitant pour cause par exemple d’entorse, de fracture, d’une malformation de croissance ou encore d’arthrose rhumatoïde. Certains chirurgiens orthopédiques sont par ailleurs spécialisés sur une zone musculo-squelettique particulière : la main, la hanche, etc.

La consultation en chirurgie orthopédique

En première intention, le chirurgien spécialiste accueille le patient pour effectuer un bilan préalable de son traumatisme ou de sa maladie. Il peut prescrire des examens complémentaires de type imagerie médicale pour obtenir plus d’informations. Ce diagnostic définit le type de soin le plus adapté, avec recours ou non à une opération chirurgicale : prothèse, greffe, ablation, plâtre, reconstruction, semelles, rééducation, etc. Le chirurgien orthopédiste intervient couramment sur la main, le coude, l’épaule, la hanche, le genou, la cheville, le pied ou encore le rachis qui mobilise la colonne vertébrale. Il reçoit le patient lors d’une consultation post-opératoire pour vérifier que la récupération suite à l’intervention est bonne. Dans certains cas, il établit et prescrit un plan de rééducation pour aider le patient dans le recouvrement optimum de ses fonctions locomotrices.

Exemples pour illustrer l’article :
Thomas Le Carrou, Santé et chirurgie orthopédique.
Pour en savoir plus sur le métier de chirurgien orthopédiste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *