Business

Comment devenir courtier crédits IOBSP ?

La profession d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement (IOBSP) est bien encadrée par la loi. Le but est de préserver au mieux les intérêts du consommateur, et d’éviter que des personnes non habilitées effectuent des transactions réservées aux IOSBP. On comprend par là, que pour devenir courtier crédits IOBSP il faut satisfaire à certaines exigences. 

En quoi consiste le rôle d’un IOBSP ?

Un intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement (IOBSP) a pour mission de mettre en relation deux parties qui veulent effectuer une transaction bancaire. Et à cet effet, l’IOBSP prend en main toutes les démarches administratives qui doivent mener à la conclusion de l’opération. Il devra également réaliser un diagnostic de la demande formulée par le bénéficiaire, estimer les risques potentiels et intervenir durant toutes les étapes de la négociation des parties.

Pour devenir courtier IOBSP niveau 1, il faut déjà savoir que l’intermédiation de crédit comporte deux principales branches. Il s’agît du financement des personnes physiques à travers les prêts immobiliers et le rachat de crédit, et du financement des personnes morales (sociétés). 

Par ailleurs, on distingue 4 types d’IOBSP. A savoir, les courtiers qui assurent les missions confiées par un client, les mandataires exclusifs ou provenant d’une unique institution bancaire et les mandataires multi-mandats qui peuvent prendre en main plusieurs mandats non exclusifs. Il y a enfin les mandataires qui pratiquent l’intermédiation conformément aux mandats pris en charge par les professionnels susmentionnés.

Comment accéder au métier de courtier crédit IOBSP ?

Pour exercer le métier de courtier crédit IOBSP, il faut détenir une habilitation correspondant au niveau recherché. En outre, la personne doit avoir une certaine expérience professionnelle dans le domaine des transactions bancaires (Entre 6 mois et 2 ans). Dans le cas contraire, elle doit suivre une formation professionnelle dans les structures dédiées.

Qui plus est, elle doit être immatriculée au niveau de l’ORIAS et du registre du commerce et des sociétés. Mais encore, son casier judiciaire ne doit pas comporter des mentions incompatibles avec le métier d’IOBSP. 

Quelles sont les obligations des IOBSP ?

Les IOBSP sont tenus de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle. En outre, ils doivent sécuriser les fonds qui sont remis par leurs clients au travers d’une « assurance caution ». Mais pour trouver un bon professionnel, faites des recherches poussées sur le web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *