Famille & Bien-être

Comment choisir les chaussures de votre enfant ?

La croissance du pied évolue rapidement durant les trois années de la vie de votre enfant. En effet, entre 9 mois et 2 ans, le pied va grandir entre 25 et 30 millimètres : le pied va prendre une pointure tous les deux mois ! Tous les trois mois environ, entre l’âge de 2 et 3 ans, son pied aura grandi tous les trois mois environ. Ce n’est qu’à partir de l’âge de 5 ans, que la croissance se fera plus lente. Malgré tout, il prendra entre 1 et 2 pointures par an. Ce n’est qu’aux alentours de ses 14 ans, que votre enfant atteindra sa pointure définitive. Parce que les orthopédistes pédiatres, les podologues s’accordent sur la nécessité d’acquérir un bon chaussage pour acquérir une marche indépendante, le choix d’une paire de chaussures Bellamy et/ou de chaussons n’est pas à prendre à la légère. Et parce que des pieds mal chaussés peuvent être la cause d’un mal de dos, rien de tel qu’un guide pour faire vos achats sans vous tromper. 

Les astuces pour choisir ses chaussures 

En une vie, votre enfant aura fait à pied deux fois et demie le tour de la Terre, fondations de son corps, ses pieds doivent être bien chaussés pour que le déroulé de ses pieds n’entrave pas sa bonne marche. 

De bons souliers, c’est quoi ? 

La fonction première d’une paire de chaussures/de chaussons est de protéger ses pieds de la chaleur, du froid, des blessures et surtout, de ne pas entraver sa mobilité ni sa respiration. De ce fait, les souliers doivent être légers, ajustés correctement à la longueur de son pied, la tige doit être souple et permettre aux pieds de respirer. Bien entendu, il convient aussi d’opter pour une semelle antidérapante. Le talon ne doit pas excéder les 5 millimètres. Afin que les orteils puissent avoir la place suffisante, mieux vaut que vous privilégiiez des chaussures, des chaussons arrondis, c’est-à-dire avec l’avant du pied plus large. Afin de réduire les zones de frottements, veillez à ce qu’il y ait un minimum de coutures. Pour que votre enfant apprenne facilement à se chausser, se déchausser, optez pour une paire qui dispose d’un système de réglage de type zip ou à lacets. Pour les tout petits petons, les chaussures mais aussi les chaussons doivent être montantes sans être rigide pour maintenir la cheville dans les balbutiements de ses premiers pas. 

Quels souliers pour bébé ? 

Dans les premiers mois de son existence, votre bébé n’a pas acquis la marche. En effet, votre enfant passe le plus clair de son temps à ramper. Inutile donc de lui faire porter des chaussures. En règle générale, il vous faudra attendre ses 8 ou 9 mois pour lui mettre une paire de chaussures. C’est la période à laquelle il commence à se tenir debout, à esquisser ses premiers pas et à vouloir marcher. Avant cela, mieux vaut lui mettre des chaussons ou encore des souliers très souples en cuir qui n’empêchent pas ses pieds de bouger. Évitez les matières synthétiques comme l’acrylique, le nylon ou encore le lycra qui favorisent les frottements et les irritations, la peau de votre bébé est encore fine et très délicate ! Quelques heures par jour ou pour vous rendre à un mariage par exemple, les souliers souples lui permettent alors de s’habituer doucement à avoir quelques choses aux pieds. Quoi qu’il en soit, inutile d’opter pour des chaussures de pré-marche. 

Quels souliers pour ses premiers pas ? 

Lorsque votre bébé commence à s’accrocher aux meubles notamment pour se déplacer ou lorsqu’il commence à faire ses premiers pas, il est préconisé par les médecins de laisser les pieds nus le plus souvent possible. En effet, les études mettent en avant que cela favorise le bon développement de son pied : les muscles travaillent, votre enfant développe sa stabilité, son équilibre, sa coordination de la sorte. À la maison, laissez alors votre enfant marcher pieds nus sur les différentes surfaces. Cela lui permettra par la même occasion de mieux appréhender son environnement et de développer sa sensibilité. Bien sûr, une fois dehors, mieux vaut le chausser ! Dans ce cas, ses premières chaussures doivent être souples, légères et dotées d’une semelle à coussinet. Il s’y sentira alors à l’aise, en confiance pour explorer le monde. 

Quels souliers pour ses premières expériences de marche ? 

Entre 2 ans et 5 ans environ, votre enfant devrait être de plus en plus confiant dans ses mouvements. Vous devrez choisir une paire de chaussures/de chaussons légers, la semelle doit pouvoir se plier au niveau des orteils et être antidérapante, mais aussi être légèrement plus épaisse au niveau du talon. Privilégiez des matières qui respirent comme le cuir pour permettre l’aération naturelle de ses pieds. Enfin, pour être sûr d’opter pour la bonne pointure, vous devez pouvoir passer un doigt entre le talon de votre enfant et la chaussure. Ce vide tient compte de sa croissance, mais aussi permet le mouvement de poussée en avant de son pied lors du contact avec le sol. À l’approche de l’été, vous pouvez être tenté par une paire de sandales pour autant que ces dernières aient un renfort au talon et soient assez solides, qu’il y ait une attache à la cheville et aux moins une attache à l’avant du pied et que la semelle soit là encore antidérapante. Il est vrai que les sandales sont plus seyantes avec un maillot de bain. Bien entendu, mieux vaut le préserver des rayons néfastes du soleil.

Les astuces pour prendre soin de ses pieds 

Les pieds de votre enfant se développent doucement, inutile donc d’aller consulter un spécialiste avant ses trois ans. Au-delà, s’il se plaint de douleurs aux jambes, de douleurs aux pieds, qu’il trébuche souvent, qu’il se fatigue rapidement lorsqu’il marche, que ses pieds se tournent vers l’intérieur ou l’extérieur notamment, mieux vaut consulter. Il est possible de corriger un éventuel défaut, le soulager et lui permettre de marcher correctement. En marge, acquerriez le plus tôt possible les bons réflexes. Désinfectez les ciseaux avant de lui couper les ongles, coupez-les sans les rendre pointus sur les côtés pour éviter les ongles incarnés. Optez pour des chaussures de qualité, respirantes pour limiter les mauvaises odeurs et les mycoses. Et, pour optimiser le confort de ses pieds, privilégiez les chaussettes en 100% coton. Côté talon, attendez le lycée pour les envisager. Sans quoi les effets peuvent être irréversibles : rétrécissement du talon d’Achille et les douleurs permanentes en l’occurrence. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *