Famille & Bien-être

Comment choisir des jouets adaptés au développement de l’enfant ?

L’enfant aime jouer, c’est tout à fait naturel pour lui depuis qu’il est bébé. D’ailleurs, il est une période qu’il attend avec impatience : celle des festivités de fin d’année. Et même si l’on est qu’à quelques jours de la rentrée, Noël approche à grands pas. Et entre le sapin, l’ambiance des préparatifs, les publicités, le mystère qui plane autour du Père Noël, une chose est sûre : il aura de quoi s’amuser encore pendant longtemps. Si les jeux, les jouets le divertissent, ils sont surtout indispensables à son développement. Les études scientifiques mettent d’ailleurs en avant l’importance du jeu pour les enfants, tant cela leur permet de véhiculer leurs émotions, leurs sentiments, mais aussi d’accroître leur imagination et leur créativité. Alors face à la multitude de jouets sur les étals des magasins, il n’est pas toujours facile de faire le bon choix. Choix d’autant plus difficile lorsqu’il s’agit d’un bébé ! Voici quelques éléments à prendre en considération au moment de transformer la liste du Père Noël en cadeaux sous le sapin, mais aussi et surtout, pour concevoir une liste de cadeaux de naissance parfaite.

À chaque tranche d’âge, son jouet

À mesure que l’enfant grandit, son rapport aux jouets, mais aussi sa façon de jouer évolue. C’est pourquoi il est important d’opter pour un jouet qui corresponde à ses attentes. Jusqu’à ses un an, ce qui intéresse le bébé c’est de pousser, de tirer, de mordre ou encore d’attraper les choses. Rien de tel donc que des hochets, des tapis d’éveil, des doudous, des boîtes à musique, des animaux à tirer, des ballons voire aussi des tableaux d’activité pour stimuler tous ses sens et développer sa motricité. Ensuite, jusqu’à ses trois ans, l’enfant devient de plus en plus habile de ses mains. Et, parce qu’il aime classer, aligner, empiler, rien de tel que des jeux de construction et d’assemblage notamment pour satisfaire ses envies. Curieux, mais aussi désireux de jouer à faire semblant, les jeux d’imitation comme les outils, les voitures, les cuisines, les trousses de médecin par exemple, sont alors d’à-propos. Entre trois et cinq ans, l’enfant aime s’inventer des histoires. Les figurines, les déguisements, les marionnettes, les poupées, les jeux d’imagination prennent alors une place de choix de leur cœur. C’est aussi le début des jeux de société qui stimule alors son attention et lui demande alors d’adapter son comportement face à la règle du jeu. L'ennui, l'échec font également partie de son apprentissage.

Dans tous les cas, quoi de plus merveilleux au fil des ans que de voir un enfant, s’éveiller, s’émerveiller. Et, pour le voir découvrir le monder et s’ouvrir aux autres, rien de tel que des jouets étudiés et spécialement conçus. Les jouets Tiny Love® que vous retrouverez sur https://www.tinylove.com/fr sont d’ailleurs créés avec soin et amour pour cela.

Des critères à prendre en compte lors du choix

Si la première des choses est de choisir un jouet adapté à son âge pour que cela représente un défi réalisable et spécialement fabriqué pour lui permettre de grandir, il faut dans un second temps prendre en compte d’autres critères. Le jouet doit en effet apporter du plaisir à l’enfant, lui donner envie. Et pour cela, rien de tel que des couleurs, des textures, des matières différentes, mais aussi une forme atypique pour le rendre attrayant. Et pour cause, le plaisir est essentiel au jeu tout comme la présentation d’un plat pour la dégustation. En parallèle, il est important de respecter les âges préconisés par les fabricants. L’enfant doit pouvoir s’amuser en toute sécurité et ne pas risquer de se blesser, de s’étouffer par exemple. C’est pourquoi si certains jouets sont à éviter avant l’âge de 3 ans, mieux vaut ne pas les mettre sur la liste de naissance ou si tel est le cas, attendre que l’enfant est l’âge avant de le lui donner. Il faut aussi porter une attention particulière aux jouets polyvalents qui offrent alors des heures d’amusements sans fin. Si l’on prend l’exemple de blocs, ce jouet sera dans un premier temps attrapé puis lancé. Puis au fur et à mesure qu’il grandit, l’enfant construira des tours, des constructions de plus en plus complexes. Un exemple qui met également en avant le fait qu’il doit être simple. L’enfant doit apprendre à s’amuser seul et si l’on est toujours avec lui pour l’aider, il ne s’amusera pas comme il doit l'être.  

En résumé, le jouet doit permettre à l’enfant d’éprouver du plaisir tout en ayant la possibilité de faire des apprentissages. C’est pourquoi il est inutile de transformer sa chambre en annexe de magasin de jouets. L’astuce est donc de faire régulièrement une rotation dans ses jouets pour qu’ils ne soient pas tous du même type – imagination, imitation, logique, motricité, observation, bricolage musique et lecture – de jouets. Et surtout, l’astuce est de varier les activités de jeux. Si jouer à la maison est agréable, se divertir dehors, seul ou avec d’autres enfants est tout aussi important.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *