Drapeau de Sea Sheperd
Art & Culture

Adhérer à une ONG : y avez-vous pensé ?

Encore appelée organisation non gouvernementale, l’ONG fonctionne comme une entreprise et son objectif est la satisfaction du public. Elle n’a aucun lien que ce soit avec l’état ou une institution internationale. Ce sont des organisations complètement autonomes qui œuvrent dans l’humanitaire et ne réalisent pas de profit. Les différents buts sont : économie, social, religieux, culturel ou social. Leurs fonds proviennent majoritairement des dons privés de particuliers ou de sociétés. L’état peut apporter sa contribution à travers des subventions, mais ne peut s’ingérer dans la vie de l’organisation.

Avantages financiers

Adhérer à une ONG a beaucoup d’aspects positifs sur le plan financier. Les primes, les jours de congés, la réduction d’heures de travail et autres services sont autant de bienfaits qu’un adhérent peut obtenir. Le nombre de primes dépend de l’organisme pour lequel vous œuvrez. La différence entre organismes varie et n’est réglementée par aucune convention collective.
1. Vacances et jours de repos : les heures de travail varient en fonction de votre statut, du poste occupé et de votre contrat. Certaines organisations proposent des jours de récupérations en lieu et place d’annulation du temps de travail à leurs salariés.
2. Les horaires de travail sont fixes ou variables. Dans les deux cas, la durée de travail se négocie entre employeur et salarié, ce qui constitue un avantage pour l’employé.
3. Les primes viennent en ajout dans le salaire de l’adhérent. La plupart des organisations donnent aux adhérents la prime du treizième mois.
4. En tant que membre d’une organisation non gouvernementale, vous vous assurez une protection sociale (mutuelle d’entreprise), la participation aux repas (tickets de restaurant), et le comité d’entreprise (chèques cadeaux et vacances).

Avantages sociaux

La satisfaction d’être membre d’une ONG ne s’arrête pas aux avantages économiques. Les bienfaits sur le plan social sont tout aussi importants. Selon Jacques Malet, président de l’institut de recherche et solidarités, plusieurs travaux démontrent qu’être bénévole procure des bienfaits. L’étude s’est réalisée auprès des donateurs, des adhérents, des dirigeants d’associations et le résultat est identique. Chaque contributeur dans une organisation affiche un surplus d’optimisme, de confiance, et d’enthousiasme contrairement au reste de la population. L’étude conduite par Jacques Malet démontre que « plus une personne s’implique, plus elle a envie d’agir ». Un adhérent est plus impliqué qu’un donateur au niveau des actions. Il est logique qu’il soit plus confiant que ce dernier. L’étude ne révèle pas si l’enthousiasme découle de l’implication de l’individu ou de son état d’esprit positif. Dans les deux cas, on aboutit à la même conclusion dans l’enquête.

À côté du bien-être de l’implication dans une œuvre sociale, adhérer à une ONG permet d’avoir un regard juste sur le degré de cohésion dans la société. Les adhérents à une organisation sociale ont une vue positive sur l’état de cohésion de la population. Cette vision optimiste contraste avec le personnage quelconque, qui voit les autres sous un œil méfiant. Il arrive que des adhérents soient découragés quand les résultats de leurs actions ne suivent pas. Mais comme le montre la conclusion de l’enquête, les joies ressenties surpassent de loin les quelques instants de tristesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *