La Yerba Maté
Art & Culture Famille & Bien-être

Sur la route du Yerba Maté en Argentine

Définition

Le maté est une infusion d’herbe sud-américaine, la Yerba Maté. Son nom signifie « mathi » en langue indienne Quechua.
Elle se boit à l’aide d’une paille métallique (la bombilla) dans unr calebasse appelé aussi Maté. Ce récipient revêt différentes formes suivant les régions et pays. Il est fait de calebasse, de bois, verre, bambou ou métal. Sa contenance peut varier de 1 à 3 décilitres. Pour certains el « verdadero mate » est celui revêtu de calebasse.
« Curar el Maté », lors de son premier usage, le récipient doit être traité et préparé pour ôter le gout amer de la première infusion d’herbe et révéler toute la saveur d’un bon Maté.
Ce récipient se protège et se chérit, il est fait pour perdurer et se transmettre de famille en famille.

Son origine?

Son origine est ancestrale, elle remonte au peuple indien Guarani qui habitait le Nord Est de l’Argentine du 15 au 17e siècle. L’herbe était récoltée, puis chauffée et séchée. A l’époque, l’herbe Maté avait pour vertus d’éloigner et de combattre les maladies en chassant la fatigue et en procurant de l’énergie. Cultivées dans des zones vallonnées et tropicales du nord est argentin, les cultures d’herbe Maté se trouvent principalement en argentine dans les provinces de Corrientes et de Misiones.

Comment s’est-elle répandue ?

À partir du 17e siècle, durant la création des missions, les jésuites du Nord Est argentin furent les premiers à organiser les premières plantations et à rependre le Maté à travers le pays.

Sa composition ?

On trouve dans l’herbe Maté de la caféine ce qui lui donne des qualités semblables à celle du café et du thé en stimulant le système nerveux. Boisson naturelle énergisante, elle possèderait des vitamines A, B, C et serait riche en minéraux tels que le Fer et Magnésium. Grâce à sa présence importante en antioxydants, elle permettrait de lutter contre le vieillissement cellulaire, les maladies cardiovasculaires et le cancer au même titre que le thé vert. Elle aurait également un effet bénéfique en permettant de lutter contre le mauvais cholestérol.

Sa position ?

Le Maté est bu en Argentine dans près de 98% des foyers. L’Argentine est en outre le premier exportateur au monde après le Paraguay et le Brésil. La yerba Maté argentine serait différente de ses pays voisins et comporterait des caractéristiques distinctes.
En Europe, cette boisson traditionnelle fait de plus en plus d’adeptes et devient même un phénomène de mode dans certains pays comme l’Allemagne par exemple.
Lors de la coupe de football Euro 2016, les joueurs sud-américains se seraient fait remarquer en buvant cette boisson traditionnelle et auraient impulsé la tendance « Maté ».

Tel un art sacré

La préparation du Maté est un rite. L’herbe doit est placée au trois quart du récipient maté. Puis on couvre le récipient maté avec la paume de la main, on l’agite délicatement pour enlever la poussière et les résidus présents dans l’herbe. Ensuite, la préparation de l’infusion nécessite une eau chauffée à 85 degrés pas plus. Elle ne doit pas bouillir au risque de « bruler le Maté » et d’ôter toute sa saveur!
Une personne sert ensuite le Maté et détient la fonction de ‘Cebar el Maté’. Puis la paille métallique est insérée soigneusement et ne doit pas bouger ensuite. Le Maté est prêt à être apprécié et partagé ! Selon les préférences, il est apprécié amer « amargo », avec l’ajout de sucre « dulce », froid en tant que boisson rafraichissante l’été (« el Tereré »), aromatisé avec des écorces de citrus ou encore avec des herbes aromatiques.

La ronde du Maté

Le Maté est une boisson qui se partage, c’est une opportunité « chaleureuse » de réunion entre amis, un prétexte aux confidences, aux « charlas ». On ne plaisanta pas avec la tradition en Argentine, on se réunit « para tomar Maté », on prend la pause Maté au cours de la journée. Le Maté se boit en ronde où le récipient commun passe de main en main. On marque la fin de la ronde du Maté avec un « gracias al Cebador » à celui qui a préparé et servit le Maté. Tout âge confondu, il est fréquent surtout dans l’intérieur du pays où souvent le temps semble s’arrêter, de croiser un argentin se baladant avec son Maté et son thermos sous le bras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *