Stress
Famille & Bien-être

Les premiers signes avertisseurs de stress

Lorsque le cerveau est épuisé, il est difficile de se concentrer et prendre une simple décision devient un problème monumental. Si le sentiment de fatigue est ignoré ou réprimé en buvant de l’alcool ou ne fumant des cigarettes, il se peut que cela nous soulage mais bientôt ce soulagement diminue et on revient au point de départ.

Nos pensées s’emmêlent et deviennent plus obscures et si nous continuons à nous pousser alors nous allons soit nous mettre en colère et être facilement vexé ou bien nous allons voir la vie en noir et nous sentir complètement désespéré. Ce sentiment d’atteindre le fond peut même nous amener à nous retirer de la société.

Certaines personnes fument ou boivent dans un esprit de convivialité, mais d’autres le font afin de faire face au stress et de soulager leur anxiété ou leur dépression. Bien sûr boire un petit peu peut nous aider à nous relaxer, et fumer peut temporairement changer notre humeur, mais malheureusement ces deux activités se transforment en habitudes et sous stress on en arrive à ne compter que sur elles de plus en plus. Consciemment ou inconsciemment on allume cigarette sur cigarette, on prend un verre après l’autre presque de manière automatique, chaque fois qu’on se sent sous pression ou qu’on est irritable.

Sous stress nos habitudes alimentaires changent aussi. Certaines personnes ne mangent presque plus rien lorsqu’elles sont sous pression et d’autres se tournent vers la nourriture comme source de réconfort principal. Perdre du poids ou en gagner très rapidement est donc le signe d’un stress à long terme.

De même les cycles du sommeil peuvent changer et empirer. Certaines personnes n’arrive pas à dormir et deviennent insomniaques. D’autres n’arrêtent pas de dormir et même après être resté 12 à 16 heures au lit, se réveillent quand même fatigués et épuisés. Certains ne veulent tout simplement pas se réveiller du tout, alors que d’autres n’arrivent pas à s’endormir parce que leur esprit est toujours en train de ressasser le même problème alors que leur corps se tourne et se retourne dans le lit.

Lorsque nous sommes tristes et stressés, nous avons davantage tendance à nous rebeller contre toutes formes de règles et de règlements et à avoir des accidents. Une tension chronique génère toutes sortes de tiques nerveux comme se ronger les ongles, se tirer les cheveux, bouger le genou ou le pied nerveusement ou bégayer, etc. Lorsque la bouche est sèche et les muscles de la gorge sont tendus, avaler devient difficile et on peut avoir l’impression qu’on va s’étouffer.

Nous réagissons au stress physiquement, mentalement et émotionnellement, et aussi à travers notre comportement. Les signes physiques sont faciles à comprendre lorsque nous comprenons la physiologie du stress. D’autres signes sont plus difficiles à reconnaître à moins que nous n’en prenions conscience. Certains d’entre nous réagissent principalement par des symptômes physiques. Il est important de bien connaître la manière dont nous réagissons au stress. A moins et jusqu’à ce que nous reconnaissions nos symptômes nous n’arriverons pas à apprendre comment les prévenir ou les minimiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *