Le Chili
Vacances & Voyages

Les incontournables du Chili

Le Chili: étrange pays que cette petite bandelette de terre coincée entre les Andes et le Pacifique, qui s’étend sur 5 000 km du nord au sud, mais s’étire seulement de 200 km d’est en ouest ! Cette géographie improbable lui permet d’abriter des glaciers, le désert le plus aride de la planète ou encore les plus hauts volcans du monde… En route pour notre sélection d’incontournables du Chili !

Santiago

sANTIAGO DU cHILI
Vous posez le pied en Amérique latine : c’est donc cela ? Etrangement, Santiago possède des faux airs de capitale européenne. Loin des capitales colombienne, péruvienne ou bolivienne, Santiago est une ville moderne, où les tours immenses poussent comme des champignons. Pour autant, vous serez sans doute sous le charme pour deux raisons. D’une, les Andes sont là, sous votre nez : impossible de ne pas être impressionné par cette chaine de montagne imposante. Deux, autrefois réputée comme une ville endormie et terne, Santiago est l’une des capitales les plus dynamiques du continent : arts, vie nocturne, gastronomie, c’est devenu un hotspot urbain branché.

Valparaiso

Valparaiso
100 km et vous êtes déjà dans une autre ambiance, face au Pacifique : Valparaiso, mythique port austral qui fut, avant la construction du canal de Panama, un arrêt obligé pour les cargos reliant l’Atlantique au Pacifique via le Cap Horn. Ville sacrément bohème, avec ses 42 collines et ses maisons multicolores, elle génère amour ou rejet mais ne laisse jamais indifférent. Ne manquez pas de manger du poisson frais au marché, ambiance assurée.

Le nord

Nord du Chili
Direction le nord du pays, avec en entrée Copiapó. Cette zone méconnue est pourtant un joyau naturel, profitez-en tant qu’elle est encore confidentielle ! A l’ouest, le Parc national Pan de Azúcar et ses eaux turquoises, l’un des plus belles côtes du Chili. Au centre, une immensité de dunes, terrain de jeu du Dakar – mais qui heureusement ne sont pas là le reste de l’année. A l’est, dans les Andes, le Parc national Nevado de Tres Cruces et ses lagunes d’altitudes multicolores.

Place au plat de résistance : San Pedro de Atacama. Attention, Atacama c’est à la fois un désert qui couvre le tiers nord du pays et une région administrative. Lorsque l’on évoque Atacama en parlant de voyage, il s’agit de la région de San Pedro de Atacama, une orgie pour les yeux. Au choix, vous pouvez découvrir les Geysers de Tatio (particulièrement au lever du soleil), la vallée de la Lune et de la Mort (qui portent bien leurs noms), ou encore les splendides lagunes du Salar d’Atacama. Un must-see du Chili.

Plus au nord encore, en dessert, on trouve l’extrême nord du pays. Il s’agit ici de plusieurs régions très peu visitées, et pourtant… Pêle-mêle, on trouvera le petit village perdu de Putre, les spectaculaires volcans enneigés du Parc Lauca, les villes côtières d’Arica et Iquique ou le Salar de Surire. Idéal pour se perdre entre Andes, volcans, désert et Pacifique.

La Patagonie

Patagonie
On délaisse le chaud pour le froid, les déserts pour les forêts primaires, des volcans pour d’autres volcans. Du nord au sud, la Patagonie c’est un univers en soi, avec des ambiances très différentes. On débute par le nord, autour de Puerto Montt. C’est de cette ville que partent les croisières vers le sud, et les fjords patagons. Ambiance de port que l’on délaisse vite, pour s’aventurer dans de verdoyants Parcs nationaux, avec en toile de fond, de nouveaux, des volcans enneigés, cônes parfaits et surréalistes pour nous Européens, qui semblent dessinés à la main.

Si l’on prend le bac, après une heure de traversée on pose le pied sur l’ile de Chiloé. C’est cela, la Patagonie chilienne : ni les Andes ni le Pacifique ne sont jamais loins… Cet archipel est connu pour posséder sa propre culture, son isolement l’ayant protégé longtemps des influences extérieures. Gastronomie, mode de vie, tout est tourné vers la mer, de village de pêcheurs en village de pêcheur. Autre curiosité, ses églises en bois, œuvres jésuites inscrites au Patrimoine mondial.

De retour sur le continent, vous descendez toujours plus au sud, le long de la route australe. Si la Patagonie est le bout du monde, comment appeler cette aventure ? Sur 2 000 km de piste, vous ne trouverez un village que tous les 200 km. Au passage, vous aurez vu des baleines et des dauphins, des glaciers, des Parcs nationaux, des forêts (quasi) vierges, des fjords, des villages reliés au monde depuis seulement quelques années… Nulle part ailleurs on ne se sent autant a l’extrémité de quelque chose, au bout du bout du bout du bout, qu’en traversant ces villages aux cheminées fumantes, remplies d’une poignée d’habitants, après une traversée en solitaire de 6 heures sur une piste splendide et sauvage, mais déserte. La Carretera austral, un voyage dans le voyage.

Toujours plus au sud, on revient à la civilisation pour parcourir la cerise sur le gâteau, la beauté du Chili, les joyaux de la couronne, le Parc national Torres del Paine. On vous dira simplement que oui, il est aussi beau et aussi sauvage qu’il en a l’air. Trekking de 2 semaines ou simple journée dans le parc, tout est possible pour admirer ce chef d’œuvre.

Pour les amateurs de faune, il est possible de poursuivre encore plus au sud, avec une croisière en Terre de Feu. Une navigation improbable qui vous emmène dormir sur une ile déserte, au milieu des baleines à bosse et des manchots royaux…

Enfin, last but not least, le Chili c’est aussi… L’ile de Pâques ( : Mais c’est encore une toute autre histoire !

Plus d’infos sur le Chili :
http://www.chile-excepcion.com
http://chile.travel/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *