Shiatsu
Art & Culture Famille & Bien-être

Connaissez-vous le Shiatsu ? Cet article peut vous intéresser !

Le shiatsu est une technique de massage japonaise dérivée de la médecine chinoise traditionnelle. Comme elle, il s’appuie sur une vision holistique de l’individu, s’adressant à l’ensemble du corps, selon une pensée très orientale qui cherche constamment à harmoniser le mental, le physique et l’émotionnel. Nous sommes bien loin de notre vision occidentale (celle-là même qui structure la médecine conventionnel) séparant le corps de l’esprit, s’attachant plus à guérir que prévenir et surtout, se cantonnant trop souvent à la région douloureuse sans chercher ailleurs. Un mal de dos peut être lié à des défauts de votre marche ou un problème dentaire. Mais combien de médecins vous auront d’abord bombardé d’anti-inflammatoires ou de séances de kiné bien avant de vous faire un test de marche ?

En occident, il est capital de nommer les maladies, contrairement à la médecine chinoise qui refuse de s’enfermer dans des concepts trop précis, en s’appuyant sur cette notion d’approche globale de l’individu. Il suffit de prendre un facteur comme le stress qui peut agir sur le cœur, la peau (nombreuses dermatoses causées ou aggravées par le stress), la tension… pour comprendre que s’adresser à la totalité de l’individu est parfois fondamental. Dans la médecine conventionnelle, même s’il sera conseillé au patient de réduire son stress, seuls ses symptômes seront pris en considération et ce, un à un. Vous disposerez alors de vos médicaments pour le coeur, d’autres pour dormir et des pommades pour votre peau… mais votre esprit, lui, sera toujours aussi soucieux tant que la source de stress ne sera pas éliminée ou gérée.

A l’heure où l’on cherche désespérément à réduire le déficit de la sécurité sociale, cette vision réductrice semble totalement paradoxale, laissant présager un déficit croissant dans une société à la santé décroissante.

Attention, toutefois, la médecine chinoise a le défaut de ses qualités : une vision trop globale peut parfois passer à côté de pathologies que seule la médecine moderne peut diagnostiquer et, si possible, guérir. De même qu’un généraliste peut soigner nombre de maux, il a ses limites. Similairement, le shiatsu peut soulager et s’avérer un excellent palliatif (ex. la douleur), mais pas question de le substituer à la médecine conventionnelle pour se soigner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *